CHÂTEAURENARD: Grand triomphe de Francisco Javier Sanchez Vara

Publié le par Christian Cartoux

Padilla-et-Vara-copie-1.JPGImportant triomphe de Sanchez Vara à Châteaurenard. Il coupe trois oreilles dans des arènes copieusement garnie. Les récompenses viendront après deux bonnes actuaciones. Le torero natif de la Mancha appliqué et technique a montré un réel talent, illustré par ses deux faenas qui ont séduit et transmis au public une émotion tangible, en particulier avec son premier toro de l’après-midi. Brillant face au second exemplaire de Los Bayones auquel il coupa les deux pavillons après une faena riche de muletazos des deux mains  larges et profonds, exerçant au cornu une domination continue.

Juan José  Padilla pour sa part, cueillit l’oreille du quatrième, devant lequel il se livra sans retenue signant de nombreux actes de bravoure, tandis que Mehdi Savalli récolta l’oreille de celui qui termina la course. Le diestro arlésien dans un moment  exceptionnel d’aguante et de maitrise se joua la vie en fin de faena dans un exercice peu courant, mettant le feu aux tendidos. Il aurait pu accompagner dans le triomphe Sanchez Vara s’il n’avait pas connu des problèmes avec les aciers devant son premier toro. Devant ¾ d’arène, au son du chant des cigales et par une température agréable, six toros  de Los Bayones bien présentés et astifinos d’un poids moyen de 545 kilos ont été combattus. D’un comportement différent mais intéressant, ils permirent aux spectateurs de vivre une agréable tarde de toros.
 Juan José Padilla (beige et or), applaudissements et oreille.
Sanchez Vara (vert véronèse et or), deux oreilles et oreille.
Mehdi Savalli (fuchsia et or), ovation après avis et oreille avec pétition de la seconde.
  

Publié dans Reseñas

Commenter cet article