SAINT GILLES: Meca, Loré et Savalli en triomphe

Publié le par Germán Jiménez

Beau temps. Vent soufflant par intermittence. 3/4 d'entrée.
Cinq toros de Blohorn desigual de présentation et un becerro de Gallon. Stéphan Fernandez Meca, deux oreilles ; Denis Loré, deux oreilles ; Julien Miletto, oreille ; Jonathan Veyrunes, oreille ; Medhi Savalli, deux oreilles et queue ;  Tomasito, vuelta al ruedo.
 Lors du Festival de Saint Gilles organisé au profit de l’association “Sang pour sang” Medhi Savalli a coupé deux oreilles et une queue face à un toro castaño puissant. L’arlésien sut prendre le rythme de son opposant dès le début de la faena. Malgré une voltereta par excès de confiance le jeune diestro finira par un exercice de porfia à couper le souffle. Estocade dans la croix en conclusion et  Vuelta posthume au toro. Pour sa part,  Stéphane Fernandez Meca  qui ouvrait les débats toréa avec un métier consommé un toro qui méritait mieux à la pique. Le nîmois mettra en valeur les qualités d’un adversaire qui avait de la charge et mettait correctement la tête dans la muleta. Faena essentiellement droitière qui se termina par une épée entière desprendida. Denis Loré aux capotazos allurés fut applaudi.  Avec son complice Julien Miletto ils réaliseront trois chicuelinas al alimon. Avec le drapelet Loré fit preuve de décision lors d’une faena dominatrice, de bon goût effectuée des deux mains. Une estocade al recibir pour se libérer d’un toro pernicieux. Un incident avec le descabello viendra empêcher Denis Loré de venir chercher ses trophées (épaule droite démise). Julien Miletto devant un opposant qui ressembler plus à un bison de la Margeride qu’à un toro de lidia, exploita avec douceur un animal qui ira à menos (peut être) par excès de poids. Une entière au 2ème essai après un pinchazo.  Jonathan Veyrunes, appliqué avec la percale, puis relâché avec la muleta aura du mal à intéresser un toro soso. Entière desprendida pour clore sa faena. Le becerrista Tomasito qui complétait l’affiche a effectué une vuelta al ruedo après une prestation terne et ennuyeuse.

Publié dans Des médias

Commenter cet article