FERIA DE LIMA (PEROU)

Publié le par Jean Louis Pous

NOVILLADA à LIMA du 29 OCTOBRE 2005: PREMIERE TARDE DE TOROS A LIMA PEROU, NOVILLADA DU 29 OCTOBRE PLAZA DE ACHO, avec les adieux de novilleros de FERNANDO ROCA REY. Les six novillos de MONTEGRANDE (propriété de la Señora CECILIA PUGA) d'origine DOMECQ avaient une belle présentation, quoique légers et flojos -mono pique- trois furent applaudis à l'arrastre. Pour sa despedida de novillero, le LIMENO n'a pas convaincu. Certes il a reçu ses deux novillos a puerta gayola, banderillant le premier, et faisant le maximum pour briller. Mais il toucha le pire lot. Il aurait du couper l'oreille du novillo d'ouverture qu'il tua fort mal ( avis et moults aciers). Silence au 4° ALEJANDRO MORILLA (blanc et argent) oreille et silence. De beaux moments avec la muleta et quelques capotazos de qualité. DANIEL LUQUE (vermillon et or) silence et oreille : le garçon progresse, les conseils de SANTIAGO LOPEZ portent des fruits.

PREMIERE CORRIDA DE LIMA, EL FANDI à hombros OUVRE LA PUERTA GRANDE: Je pouvais imaginer que les arénes de ACHO se rempliraient compte tenu de la venue de deux espagnols de renom et surtout la cérémonie d'alternative du torero national FERNANDO ROCA REY. Au final, 3/4 d''entrée pour une aprés midi sans soleil. Six toros de AGUALUNA, légers, cornicortos, faibles des antérieurs ; le premier fut protesté par les" tendidos sol" mais le Président ne le changea pas. Le 6° bis était le plus armé du lot, mais mansote. ENRIQUE PONCE (sangre de toro et or) coupa une oreille à son premier et se retira derriére les tablas (silence) aprés la mort du 4°. DAVID FANDILA EL FANDI (bleu azur et or) coupa une oreille à chaque toro.Il sortit en triomphe par la grande porte FERNANDO ROCA REY ( blanc neige et or) silence et silence. Notons que le public refusa que le diestro lui brinde le toro de l'alternative ; Fernando se résolu a le brinder à son pére. Le panneau annonçant chaque toro ne fut pas modifié ( le fer de AGUALUNA demeura bien visible).

FESTIVAL NOCTURNE A LIMA: Lundi 31 OCTOBRE 2005, pour la premiére fois, un festejo nocturne était organisé dans la plaza de ACHO. À 19H, aprés une démonstration de PASO FINO (les chevaux péruviens) et de danses MARINERAS LIMENAS, le paséo s'avança ... Demie aréne, temps frais, et six novillos de ROBERTO et CECILA PUGA, faibles et de jeu irrégulier - mansitos, mansos et avisés- légers et commodes ont permis à JUAN ANTONIO CAMPUZANO de couper la premiére oreille, JUAN ANTONIO RUIZ "ESPARTACO" de saluer, ENRIQUE PONCE saluts, VICENTE BARRERA coupa une oreille, SEBASTIEN CASTELLA fut primé par deux, et le local FERNANDO ROCA REY silence. Nous sommes sortis frigorifiés mais enthousiasmé par les bonnes dispositions du torero de BEZIERS... devenu depuis peu OLEICULTEUR dans la région de SEVILLA (il aurait acheté 30 HECTARES d'oliviers en pleine production, aux dires de son pére).

CORRIDA DE LA TOUSSAINT à LIMA, EL JULI A HOMBROS: 1° NOVEMBRE de gloria à LIMA PEROU pour EL JULI. Sous un soleil radieux le public qui remplissait les 4/5° de la plaza de toros de ACHO a accueilli le paséo de luxe composé par FINITO DE CORDOBA (vermillon et or), JULIAN LOPEZ EL JULI ( nazareno et or) et SEBASTIEN CASTELLA (mauve et or). Six toros de ROBERTO PUGA. les trois premiers modestes de pitones, faibles, mansotes... tous vite éteints, légers même si le sobrero lidié en 5° était annoncé à 620 KGS ! FINITO DE CORDOBA silence et silence, EL JULI deux oreilles et saluts à la barriére, SEBASTIEN CASTELLA vuelta et silence. La meilleure faena est à porter au crédit du français, à son premier toro qu'il tua de cinq voyages. Dommage ! Public chaleureux mais manquant manifestement de "références taurines". 

Photos: Archivo TOROSCOMUNICACIONES

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article