VAUVERT: Huit oreilles au Festival

Publié le par Christian Cartoux

P1010049.JPG Festival en hommage à Christian Nimeño II, organisé par la Peña Manzanarès. Le “Garbin soufflait par intermittence caressant les rayons d’un  agréable soleil automnal. Seulement 1/3 d’arène pour la clôture de la temporada. La function débuta avec 20 minutes de retard sans explication données au public Cinq toros novillos de Montalvo, ont été lidiés. Correct de présentation, ils possédaient de la race avec un zest de faiblesse. Le 3ème ira à menos et le dernier sera le meilleur, répondant à toutes les sollicitations du Fréjussien d’adoption Camille Juan. Le mayoral à salué en piste à la mort du dernier toro. Huit oreilles furent distribuées, deux à Richard Millian, Medhi Savalli et Camille Juan.  Lucien Orlewski “Chinito” et  Swan Soto une oreille.  Devant adversaire coriace et noble, “Chinito” réalisa un trasteo méritoire.  Il saura utiliser les deux cotés de l’animal avec en conclusion quelques adornos de bon aloi. Une entière à l’encuentro en conclusion. Richard Millian aux capotazos fleuris et une série al alimon avec Camille Juan capta les applaudissements.  Pris en début de faena spectaculairement, mais sans gravité, le catalan réussira par son métier à s’imposer devant un deuxième toro compliqué et hargneux. D’un geste chevaleresque, il céda muleta et épée à Camille Juan pour donner le coup de grâce.  Celui-ci s’exécuta d’une entière dans la croix. Deux oreilles à se partager. Swan Soto arrivée la veille de Seville où il réside,  n’a rien perdu de ses qualités faites de finesse et douceur avec la cape et le drapelet. Son rival soso meuglait dans ses charges, s’éteindra à mi- faena. Entière efficace en conclusion. Medhi Savalli venu en substitution, déborda d’aficion, saura mettre le feu aux tendidos avec les banderilles et ses cambios de muleta en début de faena. Sans rompre il poursuivra sa tâche qui s’acheva par son exercice de porfia coutumier. Le meilleur cornu de Montalvo foula le sable de la plaza vauverdoise en dernier. Brave et noble, chargeant inlassablement de près où de loin, il ne toléra pas la moindre erreur de Camille Juan. Le diestro sut exploiter 80% des possibilités du bicho. Grande estocade pour finir et vuelta à la dépouille du toro. 

VOIR DES PHOTOS >>

Publié dans Reseñas

Commenter cet article