Feria d`Arles 2006

Publié le par Jean Louis Pous

Vendredi 14 avril 2006 (11 h 00): La novillada sans picador ouvre la feria à les Arènes d'Arles: Temps magnifique. 1/5 entrée. Six erales de Pierre-Marie Meynadier (tous applaudis à l'arrastre, excepté le quatrième, ovationné).
Cuesta Carmona (pêche et or): silence (blessure)
Miguel Hernández "Miguelín" (pétale de rose et noir souligné d'argent): un avis et vuelta, un avis et silence, et un avis et salut au tiers.
Romain Fluet  "Román Pérez" (pêche et argent): un avis et vuelta, et vuelta. Présidence : M. Jacques Garcin, assisté de MM. Trouplin et Juan. Durée de la course : 2 h 16.
Cuesta Carmona, Miguelín et Román Pérez se présentaient à Arles.
Cuesta Carmona a été blessé lors de sa seconde faena, se plantant la pointe de l'épée dans le pied roit (forte hémorragie). Il a été opéré à l'infirmerie des arènes qu'il n'a quittée qu'une fois la novillada terminée. Román Pérez a dédié le 6e à Luc Jalabert.
Cuesta Carmona a été totalement dépassé par la mobilité des Domecq et des Núñez de la famille Meynadier. Miguelín a transmis au public grâce à son physique et son toreo empreint de personnalité. Román Pérez a lié les deux faenas les plus complètes de la course, toréant avec profondeur, domination et sens du détail. Miguelín et surtout Romain Fluet ont perdu un triomphe certain avec l'épée, fort médiocrement maniée.

Vendredi 14 avril 2006 (17 h 00) Triomphe de Sébastien Castella:Première corrida de la feria de Pâques. Temps splendide. Quasi-plein. Quatre toros de Garcigrande (8 rencontres à la cavalerie; trois chutes du groupe équestre), et deux toros de Domingo Hernández (cibquième et sixième quatre rencontres à la cavalerie), correctement présentés et armés, limités de forces mais développant un fond de violence permanent, qui se manifestera par des rencontres assez violentes avec les groupes équestres, donnant un jeu inégal, à différents niveaux de caste, de combativité et de durée (le meilleur pour le toreo fut le deuxième ; sixième, également intéressant, avec de la vibration en début de faena ; 1er, maniable mais ne transmettant pas ; le pire étant le 4quatrième, apparemment plombé par quelques défauts physiques et qui se coucha en début de faena), pour
El Juli (bleu roi et or): une oreille et silence
Sébastien Castella (blanc cassé et or souligné de noir): deux oreilles et une oreille.
Miguel Ángel Perera (grenat et or): un avis et salut au tiers et un avis et silence
Présidence : M. Michel Vion, assisté de MM. Bosc et Saury. Durée de la course: 2 h 16.
Remarques: Les picadors Salvador Núñez (vert bouteille et or), au premier; Francisco Doblado (groseille et or), au troisième, et Manuel Jesús Ruiz Espartaco (blanc et argent souligné de noir), au sixième, ont été applaudis.
Les banderilleros Curro Molina (blanc et argent) et Pablo Delga (vert pistache et noir) ont salué (cinquième). Sébastien Castella est sorti en triomphe par la Grande porte des arènes d'Arles.

Samedi 15 avril 2006 (11 h 00) Esteve bien mieux qu'El Moronta: Arènes d'Arles. Première novillada de la feria de Pâques.Temps pluvieux, un quart entrée. Six novillos de Aimé Gallon et fils (onze rencontres à la cavalerie; un chute du groupe équestre au cinnquième).
El Moronta (évêque et or): silence et une oreille avec blessure.
David Esteve (parme et or): un avis et vuelta et vuelta
Joselito Adame (nacre et or): silence et silence.
Présidence : M. Raymond Juan, assisté de MM. Balme et Lupérini. Durée de la course: 2 h 30.
El Moronta et David Esteve se présentaient dans les arènes d'Arles. Le picador Ángel Rivas (chocolat et or) a été applaudi (deuxième).
El Moronta a été pris pendant le tiers de banderilles du quatrième novillo, recevant un fort coup au niveau de la poitrine via la corne droite (traumatisme thoracique avec probable fissure ou fracture de deux cotes et traumatisme de la face postérieure de la cuisse gauche sans lésions ligamentaires). Il a été transféré dans l'après-midi à l'hôpital d'Arles.
Immédiatement transporté à l'infirmerie, la lidia du novillo a continué avec la fin du tiers de banderilles. David Esteve devenant chef de lidia, celui-ci a débuté la faena. De façon non réglementaire, l'entourage d'El Moronta a exigé qu'Esteve stoppe son combat après s'être rendu compte qu'El Moronta était en mesure de revenir en piste. Six minutes se sont écoulé entre l'arrêt de la faena d'Esteve et le retour en piste de Moronta.
Le banderillero Agustín Losada (noisette et noir) a salué (cinquième).

Samedi 15 avril 2006 (17 h 00)
Morante: pourquoi est-il venu ?
Arènes d'Arles, deuxième corrida de la feria de Pâques. Ciel partagé, léger vent. 4/5 entrée.
Cinq toros de Antonio Bañuelos (neuf rencontres à la cavalerie; un chute du groupe équestre au premièr), correctement présentés et armés (plus sérieux les deux premiers exemplaires), limités de forces mais développant un fond général de violence et de bravoure au cheval, mobiles et incommodes, manquant de fond (le meilleur pour le toreo fut le 3e exemplaire), un sobrero d'Alcurrucen (quatrième; deux rencontres à la cavalerie), bien présenté et correctement armé, présent au fer et inédit tout au long du combat.
Morante de la Puebla (bleu méditerranée et or): bronca et sifflets.
Juan Bautista (rouge et noir): salut au tiers et salut au tiers.
Salvador Cortés (évêque et or souligné de noir): un avis et salut au tiers et un avis et silence.
Présidence: M. Serge Louis, assisté de MM. Garcin et Trouplin. Durée de la course: 2 h 13.
Remarques: Salvador Cortés se présentait dans les arènes d'Arles.
Morante de la Puebla, qui devait partir à l'arrastre du quatrième toro pour pour pouvoir toréer à Séville aujourd'hui, a finalement décidé de tenir sa place jusqu'à la fin de la course "par respect pour ses compagnons de cartel".

Dimanche 16 avril 2006 (11h00) Triomphale novillada de Pâques: Seconde novillada de la feria de Pâques. Temps chaud, soleil rayonnant. demi-entrée. Six novillos de Antonio Palla (onze rencontres à la cavalerie; tour de piste posthume au troisième, "Jacheador", n°17, negro mulato, né en décembre 2002; ovation pour les premier et cibquième exemplaires, les autres applaudis à l'arrastre)
Pérez Mota (paille et or): une oreille et deux oreilles
Mehdi Savalli (rose et or): une oreille et deux oreilles
Marco Leal (chocolat de Pâques et or): deux oreilles et un avis et vuelta.
Présidence : M. Jacky Boyer, assisté de M. Rey et Mme Gueyraud. Durée de la course: 2 h 43.
Pérez Mota effectuait sa présentation dans les arènes d'Arles. Marco Leal débutait en novillada formelle. La course a débuté avec sept minutes de retard.
Les banderilleros Agustín González (aubergine et argent) et Alfredo Salinas (grenat et noir) ont salué (premier); Javier Andana (corail et noir) et Alfredo Salinas (grenat et noir) ont salué (quatrième).
Marco Leal a dédié le trisième novillo à tous les élèves de l'École taurine d'Arles. Pérez Mota a offert son second combat (quatrième) à Luc Jalabert et Alain Lartigue. Mehdi Savalli a brindé son second adversaire (cibquième à sa mère.
Marco Leal a effectué un tour de piste (sixième) en compagnie du mayoral de l'élevage d'Antonio Palla, Emilio Enrique Morán.
Pérez Mota, Mehdi Savalli, Marco Leal et Emilio Enrique Morán sont sortis en triomphe par la Grande porte des arènes d'Arles.

Dimanche 16 avril 2006 (17 h 00)
Ferrera sort à hombros le dimanche de PâquesTroisième corrida de la feria de Pâques. Temps idéal. 2/3 entrée. Cinq toros de Blohrn (dix rencontres à la cavalerie; deux chutes du groupe équestre aux quatrième et sixième), très bien présentés et bien armés, inégaux en bravoure mais en général très mal piqués (la plupart des exemplaires ne pouvant pas réellement s'exprimer contre les groupes équestres), maniables mais dénués de fond, s'employant sans étincelles au dernier tiers et transmettant peu (plusieurs toros jouèrent de la tête sur les pechos, serrant fréquemment les toreros; troisième, meilleur sur le côté gauche ; le 6e étant également un toro exploitable), un sobrero de Garcigrande (cibquième; deux rencontres à la cavalerie), bien présenté et armé, mobile lors du premier tiers et donnant un bon jeu.
Víctor Puerto (ivoire et or): salut au tiers et un avis et silence.
Antonio Ferrera (fuchsia et or): salut au tiers et deux oreilles.
Javier Valverde (bleu de France et or): un avis et salut au tiers et salut au tiers.
Présidence: M. Bernard Para, assisté de MM. Chay et Louis. Durée de la course: 2 h 30. 
Remarques: Javier Valverde effectuait sa présentation en qualité de matador de toros dans les arènes d'Arles.
Le picador Pepillo de Málaga hijo (sang et or) a été applaudi (quatrième).
Antonio Ferrera est sorti en triomphe par la Grande porte des arènes d'Arles.

Lundi 17 avril 2006 (11 h 00)
Los Caballos font le plein en Arles: Quatrième corrida de la feria de Pâques (rejones). Temps beau et chaud. Plein. Six toros de Pío Tabernero de Vílvis (tous applaudis à l'arrastre, exceptés le 1er, qui a été sifflé, et le sixième, qui a reçu une division d'opinions).
Leonardo Hernández (en chaleco bleu de Prusse): salut au tiers une oreille.
Pablo Hermoso de Mendoza (en chaleco bleu roi): deux oreilles et oreille.
Andy Cartagena (en chaleco gris anthracite): duxoreilles et salut au tiers.
Présidence: Mme Sandra Monteils, assistée de M. Jacky Boyer et Mme Annie Gueyraud. Durée de la course: 2 h 13.
Le paseo a été retardé de sept minutes, le temps de faire monter les chevaux des rejoneadors de la place Portagnel – où étaient parqués les camions des chevaux-toreros – jusqu'aux arènes.
Une minute de silence a été observée en mémoire de Denis Colomb de Daunant.
Pablo Hermoso de Mendoza et Andy Cartagena sont sortis en triomphe par la Grande porte des arènes d'Arles. .

Lundi 17 avril 2006 (17 h 00) Sel El Fundi
sort en triomphe pour la clôture d'Arles: Cinquième et dernière corrida de la feria de Pâques. Temps idéal. 2/3 entrée. Six toros de Hubert Yonnet (troisième sobrero ); douze rencontres à la cavalerie; un chute du groupe équestre au premièr), bien présentés et sérieusement armés, spectaculaires et puissants au cheval sans extérioriser une bravoure franche, inégaux de forces (certains affublés de problèmes aux antérieurs, notamment le deuxième et les deux exemplaires sortis en troisième position), compliqués en général (exceptés le 1er, puissant mais mobile, bien que conservant la tête haute; le quatrième, qui a bien transmis, dans le type de la maison; le sixième, qui a offert un bon trajet au dernier tiers; deuxième et cinquième, courts de charge et jouant de la tête, bien plus difficiles).
El Fundi (pêche et or): une oreille et une oreille.
Denis Loré (ivoire et or): silence et un avis et silence.
José Ignacio Ramos (bleu marine et or): silence et un avis et silence avec blessure.
Remarques: Le picador Jesús Vicente (violet et or) a été applaudi (quatrième).
José Ignacio Ramos a été blessé à la sortie de la troisième paire de banderilles par le sixième toro de la course, recevant le toro sur lui au moment où il se trouvait à plat ventre en piste. Il a reçu une forte commotion à l'hémithorax gauche, avec deux points douloureux entre la neuvième et la dixième côte, et de multiples contusions au niveau du visage. Il a été admis dans la soirée à l'hôpital Joseph-Imbert (Arles) afin d'y passer des radiographies osseuses et pulmonaires ; le torero se plaignant par ailleurs de son omoplate.
El Fundi, qui ne semble pas être perturbé par l'absence d'apoderado, est sorti en triomphe par la Grande porte des arènes d'Arles.

Publié dans Reseñas

Commenter cet article