Nouvelle réglementation espagnole sur la langue bleue

Publié le par Jean Louis Pous

La langue bleue inquiéte les autorités espagnoles qui pourraient modifier la réglementation en vigueur depuis le 1° juin 2006.
VoiciI l'article publié à TERRES TAURINES du samedi 22 juillet sous la plume de son redacteur, notre ami André Viard, ancien torero et empresa de toros:

NOUVEAUX PROBLEMES:
Alors que l'on ne parlait plus de la langue bleue depuis quelques temps, la canicule qui sévit incite les fonctionnaires madrilènes à faire un peu de zèle, au risque de faire suspendre quelques ferias.

De quoi s'agit-il ? D'une simple circulaire en préparation selon laquelle les toros ne pourraient voyager que 75 jours après avoir été vaccinés pour la seconde fois, ce qui aboutirait, si la mesure préparée en grand secret est prise, à interdire la circulation de plus de la moitié des lots vendus pour les mois d'août et septembre qui sont, comme chacun sait, les plus chargés de la temporada.

Ce que l'on sait probablement au Ministère concerné - sinon à quoi servent les cohortes de spécialistes qui planchent sur le dossier - et permet de s'interroger sur la finalité réelle de cette mesure : est-on, comme on veut le croire car ce serait un moindre mal, dans une nouvelle dérive du principe de précaution, ou doit-on voir dans cette directive une nouvelle attaque larvée de la part d'une administration bien peu protectionniste ?

Comme toujours les ganaderos de la Union prennent le problème avec beaucoup de diplomatie et comme souvent l'affaire risque de s'enliser grâce à l'incroyable inconséquence d'une administration qui semble gérer ses dossiers en autarcie, sans se préoccuper de la réalité du terrain.

Il n'est pas inutile de préciser qu'à moins de redéfinir les zones contaminées, ces mesures ne concernent que les arènes espagnoles puisqu'elles ont pour objet de règlementer le transport des animaux provenant des zones contaminées qui en France ne sont pas admis.

André Viard

Publié dans Elevages

Commenter cet article