BORN: Novillada sans oreilles

Publié le par Germán Jiménez Andreu

Devant des arènes presque pleines on a été lidiés seis novillos de Robert Margé de peu jeu et faibles.

El Jose, silence et silence
Iker Cobo, silence et silence
Joao Antonio Ferreria, silence et tour à la piste

Photos: Jean Claude Lorant Raze

Publié dans Reseñas

Commenter cet article