La feria de St. Gilles du Gard

Publié le par Jean Louis Pous

La féria débuta le samedi matin par la tienta de quatre becerras de Tardieu (Alain et Frédérique), bonnes et répétant la charge, ce qui permet à Patrick Villebrun et Jean Alliet de se qualifier pour lidier deux becerros de Olivier Riboulet (du fer de Sol). Ils coupérent chacun une oreille aprés un combat valeureux, les érales étant forts (ils reçurent un picotazo)... et ne purent être départagés pour le prix au meilleur bécerrista de St. Gilles.


L'aprés midi, la novillada de féria offrait un mano à mano, avec des novillos de Garcia Jiménez, de belle présentation, meilleur le troisièeme. Mais Mehdi Savalli n'était pas dans un bon jour: saluts, saluts, silence aprés avis et  saluts de despedida.
Marco Leal coupa une oreille à son premier et se fit prendre dans le muscle droit de la jambe (puntazo limpio qui lui fit perdre la novillada du lendemain à St. Sever). Il resta en piste pour tuer le novillo et partit rejoindre l'équipe médicale sous les applaudissements.
Décevante novillada devant une demie-plaza.

Dimanche, les toros de Margé vendirent chérement leur peau ! Ils mirent en difficulté la terna... certains ayant des allures de Barrabas.Belle entrée, trois quarts, avec soleil et vent génant pour la finale de la féria de la Pêche et de l'Abricot de St. Gilles.

 

Denis Loré, saluts et deux oreilles
Julien Lescarret, saluts et saluts
Julien Miletto, oreille et saluts

Publié dans Reseñas

Commenter cet article