CARCASSONNE: Celui que a été la feria

Publié le par Jean Louis Pous

Camille Juan sort a hombros:
La novillada mixte du vendredi 25 aout, fut reportée au lendemain matin, du fait des fortes pluies. Mais le cartel dut être modifié largement puisque Patricia Pellen déclara forfait :la piste étant dangereuse pour ses chevaux.
Sous le soleil, mais avec de fortes rafales de vent de tramontane,  les gradins n'ont enregistré que 400 entrées (un millier de billets avaient pourtant été vendus pour le vendredi et il fut décidé de ne pas rembourser réglementairement s'agissant d'un report et non d'une annulation)
Ce mano à mano intéressant failli se transformer en drame puisque Camille Juan fut malmené par son premier (voltereta, léger puntazo et  piétiné par le toro)... et il n'y avait pas de sobresaliente !

Quatre novillos de Aana Isabel Vicente Garcia, difficiles et mansotes, meilleur le 3° et deux de Tardieu Freres (1° et 4°) compliqués.

Camille Juan, vuelta, avis et oreille, oreille avec pétition de la seconde. Il sortit à hombros par la grande porte. Ce garçon courageux mériterait d'autres contrats. Il a la technique malgré le manque d'oficio et une aficion débordante !
Sandra Moscoso, remplaçait Aana Infante blessée. La petite de Jerez a des maniéres mais tue mal,  saluts aprés avis, silence et oreille finale.



Joselito Adame sort a hombros:

L'aprés midi,  grosse entrée ( trois quarts de plaza) malgré la Tramontane et le ciel incertain. Cinq novillos de Pilar Poblacion del Castillo d'un affligeante faiblesse (pire que Notre Seigneur montant au calvaire) meilleur le 6° et un novillo de Roland Durand (2°faible).

Antonio Joao Ferreira, vuelta et silence aprés avis
Medhi Savalli, silence aprés deux avis et saludos
Joselito Adame, silence aprés avis et deux oreilles avec salida a hombros

Nota: La cuadrilla de Savalli contesta le sorteo, et voulut écarter le novillo de Durand. Mehdi bouda la tarde, sa derniére en France comme novillero.

Publié dans Reseñas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article