RIEUMES : Les succés de la feria

Publié le par Jean Louis Pous

Je veux parler des trois succés de la féria de Rieumes célébrée ce week-end dernier. Le premier, du fait des belles entrées enregistrées dans les gradins.
Certes, le samedi aprés midi pour la capea, la plaza était peu garnie... le spectacle équestre en nocturne fut meilleur. Les aficionados moins nombreux que l'an passé pour la corrida de rejones ont "aguanté" trois heures de spectacle malgré la chaleur ! et trois quarts de plaza la tarde furent la meilleure récompense des organisateurs.

Le samedi: Succés de la capea, avec six bonnes erales de Los maños, de Zaragoza pour cinq jeunes éléves de écoles taurines de France et un espagnol. Les styles sont différents, chaque becerrista s'exprime avec son "bagage technique" appris ou ressenti. Les quatre vacas de cinq ans  permirent aux Recortadoders de Cardona de triompher.

Dimanche matin: La corrida de rejones dû être retardée d'une grosse demie-heure, les chevaux de Montero n'était pas arrivés à l'heure du paséo.  Les toros de Granier Freres furent largement supérieurs aux cavaliers: Rafael Serrano lourdeau et lent, José Andrés Montero malchanceux. Le  cinquième lidié en collera permis de couper la seule oreille et d'extérioriser la bravoure de ce grand toro primé par une Vuelta al Ruedo. Quel dommage qu'un tel lot ait fini ainsi : lidié à pied, il aurait fait merveille. Le sobrero, haut et puissant fut recorté par ceux de Cardona.

Rafael Serrano, vuelta aprés avis, et vuelta aprés avis
Jose A. Montero, vuelta et silence aprés deux avis
En "couple", oreille


Dimanche après midi: El Santo sort à hombros. Les trois Yonnet se sont vite éteint... les trois Jean Louis Darre offraient une cornamenta spectaculaire mais peu de race. Comme ont dit dans le jargon taurin "tres y tres, con patatas" !

Antonio Joao Ferreira, oreille et vuelta
Alberto Lamelas,: deux vueltas et oreille
El Santo, oreille et deux oreilles avec sortie à hombros

Publié dans Reseñas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article