QUITO (Equateur): Feria de Jesús del Gran Poder

Publié le par Jean Louis Pous

0610.gif (1983 bytes)0611.gif (1714 bytes)


Mardi 28 novembre: Arènes pleines. Toros de Carlos Manuel Cobo, pour El Juli (ovation et silence), Cruz Ordóñez (silence et division d'opinion) et Alejandro Talavante (ovation et silence après d'un avis).

Jeudi 30 novembre: Arènes pleines. Toros de Huagrahuasi (tour à la piste au deuxième, et indulto du cinquième "Lanudo"), pour El Juli (deux oreilles et une oreille), Sébastien Castella (une oreille et deux oreilles et rabo, symboliques) et Juan F. Hinojosa (ovation et ovation). Castella et El Juli sortirent à hombros par la grande porte.

Vendredi 1er décembre: Arènes pleines. Toros de Mirafuente, Campo Bravo et Carlos Manuel Cobo, pour Rui Fernandes (silence et une oreille), Rivera Ordóñez (silence et une oreille) et Curro Diaz (division d'opinion et ovation).

Samedi 2 décembre: Trois quarts des arènes pleines. Novillos de Trinidad, pour Rui Fernandes (silence et ovation), Pérez Mota (ovation et palmas) et Alvaro Samper (ovation et une oreille).

Dimanche 3 décembre: Arènes prèsque pleines. Trois toros de Campo Bravo et trois de Santa Coloma, pour Eugenio de Mora (pitosaprès deux avis et une oreille), Iván García (une oreille et une oreille) et Diego Rivas (pitos et une oreille avec deux tours a la piste). García et Rivas sortirent en triomphe par la grande porte, la salida a hombros de l'Equatorien étant cependant illégitime.

Lundi 4 décembre: Arènes pleines et pluie. Toros de Trinidad, un de C.M.Cobo, et un de Huagrahuasi, pour Antonio Campana (silence et silence), Sébastien Castella (ovation et deux oreilles) et Miguel Angel Perera (ovation et deux oreilles). Castella et Perera sortirent en triomphe par la grande porte.

Mardi 5 décembre:  Arènes pleines et pPluie au sixième. Novillos de Carlos Manuel Cobo, pour Rui Fernandes (silence et silence), Martín Campuzano (vuelta et ovation) et Joselito Adame (une oreille et vuelta).

Mercredi 6 décembre: Trois quarts des arènes pleines et déluge "historique". Toros de Triana et Huagrahuasi, pour Carlos Yanez (division d'opinion après d'un avis et division d'opinions), El Fandi (une oreille et deux oreilles) et Cesar Jiménez (une oreille et deux oreilles et rabo "symboliques").  El Fandi et Jiménez sortirent en triomphe par la grande porte.

Publié dans Reseñas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article