LIMA (Perou): Un seul saludo de Manzanares

Publié le par Jean Louis Pous

Tous attendaient la venue de la révélation de la temporada espagnole Alejandro Talavante. Quelle déception en ce dimanche aprés midi sans soleil, avec une pluie fine pénétrante.
Trois quarts d'arénes et ambiance des grands jours dans les arénes historiques d'Acho.
Six toros de Juan bernardo Caicedo, de Colombie, de belle présentation, mais mansotes, parados, probones... à l'exception du 2° qui malheureusement a été massacré à la pique.
La foule des grands jours attendait ce cartel de prestige et la présentation du protige espagnol Talavante. Il fut inexistant avec le capote, ne sortit pas au quite... et piteux avec les aciers. La date de ce dimanche 29 octobre ne restera pas dans l'histoire des arénes "historiques" d'Acho.

El Fandi, palmas et silence
José Maria Manzanares, salut au tiers et silence
Alejandro Talavante, silence et sifflets

Publié dans Reseñas

Commenter cet article