Communiqué de la Ville de Nîmes

Publié le par Jean Louis Pous

Deux cornes sur… 36
La Ville de Nîmes, soucieuse de poursuivre dans la ligne d’objectivité et de rigueur qu’elle s’est toujours fixée, a fait procéder à l’analyse des cornes des toros lidiés dans les arènes de Nîmes durant la temporada 2006.
Les cornes analysées sont celles de deux toros par corrida, tirés au sort. N’entrent pas en jeu les toros des corridas mixtes.
Dès l’instant où l’association des vétérinaires taurins a refusé de procéder à ces analyses, la Ville de Nîmes a demandé à M. Jean Sautet, Professeur d’Anatomie-Embryologie de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, d’effectuer ces expertises. Il les a réalisées dans les formes requises. 
Il ressort de cela que, sur 9 corridas, et donc 18 toros analysés, seules les cornes des deux toros (n° 97 et 52) de la ganaderia d’El Pilar (corrida du vendredi 2 Juin après-midi), présentent «un raccourcissement artificiel des deux cornes».
On remarquera avec intérêt, que le toro n° 59 de la ganaderia  Valdefresno, lidié le lundi 5 Juin après-midi, a été remarqué par le Professeur Sautet comme «un exemple d’armure intacte».

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article