CARCASSONNE: Pres de deux cents personnes au rendez-vous

Publié le par Germán Jiménez Andreu

Le deuxième « rendez-vous de l’aficion » a réuni près de deux cents personnes ce samedi soir, 10 février, au restaurant le Salvaza à Carcassonne. La soirée a débuté par la remarquable conférence du Dr Giraud, président de l’association française des chirurgiens taurins qui, devant une centaine d’aficionados, a, quelque part, « redéfini » les notions de courage et les sensations de douleur et de peur ressenties par les maestros et novilleros. Ce fut, pour lui, l’occasion de rappeler le respect dû aux diestros qui, en conscience, affrontent avec le corps et l’âme des animaux sauvages qui peuvent leur donner la mort à tout moment et qui sont souvent victimes de sifflets et de hués d’aficionados « qui n’en sont pas ». Richard Milian qui était présent aux côtés du praticien a rendu, à son tour, hommage à ces médecins qui sont l’assurance (presque) tout risque des matadors et qui, à leur manière, « sont aussi toreros » dans l’esprit et dans l’âme, grâce à la conscience qu’ils ont du danger, de la douleur et des tortures de l’esprit face à l’animal, sans oublier la rudesse du combat…

Plus tard dans la soirée, le président de Carcassonne Toros, Marc Teulié, le vice-président chargé de la commission taurine, Henri Domingo, et le vice-président chargé des relations avec le mundillo, Serge Bérard, ont remis les prix de la feria 2006. Des trophées remis à Joselito Adame, le jeune Mexicain triomphateur du samedi, au padre de Jeremy Banti*, très ému, (le novillero était absent car aux côtés de son ami Sébastiàn Castella à Seville pour préparer son alternative imminente) et à la très jeune, jolie et sympathique ganadera Ana Isabel Vicente Garcia. Cette dernière, venue de Salamanque pour l’occasion, s’est dite ravie de l’accueil reçu en Pays Cathare. Mais surtout, elle s’est réjouie « de l’aficion visible et palpable qui anime ses hôtes ». L’ élevage d’Ana Isabel Vicente Garcia a été récompensé du prix du meilleur novillo de la feria, le N° 111.

La dernière intervention fut celle de Jean-Michel Boulègue, président de la commission taurine extra-municipale et élu de la ville de Carcassonne, qui a non seulement salué la qualité du projet de feria pour 2007 et qui, surtout, a rappelé le projet de construction d’arènes « en dur » dans la préfecture de l’Aude qui « se concrétisera d’ici quelques mois ».

Du baume au cœur, donc, et un belle soirée pour les aficionados audois qui étaient près de 200 réunis pour de festives agapes et pour débattre d’une temporada 2007 qui tant en novilladas comme en corridas s’annonce pleine de rebondissements et sûrement aussi riche en révélations à tous les niveaux.

* Mr Banti a rendu hommage aux places taurines et en particulier à celle de Carcassonne, qui permettent aux novilleros d’acquérir une forme de notoriété et surtout peuvent donner la preuve de leurs talents, naissants ou acquis.

Publié dans Fêtes et soirées

Commenter cet article