CARAVELI (Perou): Gil triomphe

Publié le par Jean Louis Pous

Il s'agit d'une lointaine et peu conue feria, celle de Caraveli. Ce lieu n'est qu'une bourgade rurale de la province de Arequipa, à 800 KM au sud de la capitale Limena... dans le Perou profond !
Elle conte avec 4500 habitants, dont plus de deux cents ont émigré aux USA. Les américains de Caraveli envoie chaque année des fonds pour la construction de l'aréne du village et organisent la féria pour la Virgen del Buen Paso, début Février. J'étais à Caraveli !
Invité d'honneur de l'inauguration des nouveaux gradins - quand l'aréne sera terminée, ses tendidos recevront 5000 spectateurs ! avec bénédiction solennelle, discours des autorités et pasos-dobles interprétés magistralement par la Banda de la Guardia Republicana (cinquante exécutants venus directement de Lima), j'ai pu visiter les corrales, les installations de la plaza... goûter vins et Pisco locaux !
Dimanche 4 février:
Devant des arénes pleines (plus de 2500 entrées payantes), quatre toros de Checayani, petits et descastados, ont été lidiés. Les deux toreros sont sortis à hombros, mais notons que l'espagnol de Linares (Jaén), David Gil a pris un sérieux avantage sur le péruvien qui tua admirablement le quatrème de la tarde, il exécuta la suerte du sombrero, préférant le chapeau de paille d'un spectateur à la classique muleta.

David Gil (nacre et or), silence et deux oreilles
Paco Céspedes (guinda et or), bronca et deux oreilles

Lundi 5 février:
Soleil voilé, trois  quarts d'entrée pour le second mano a mano de la féria. Quatre toros de La Huaca, appartenant à l'ancien président de l'assemblée nationale du Perou, le Dr Marcial Ayapoma, de Lima, vieux ! laids et malades ... le premier souffrant d'une ancienne lésion au bassin, le deuxième un véritable boeuf qui fut renvoyé aux corrales pour mansedumbre, le quatrìème aux cornes épointées pour une corrida de rejones. Il n'y eut pas de sobrero ... et le public mécontent a envahi le ruedo aprés la lidia du dernier toro.

Paco Céspedes (bleu roi et or), palmas et silence
David Gil (catafalco et toro), deux oreilles au seul toro qu'il lidia le quatrième

David Gil fut déclaré triomphateur d e la féria et reçu le Scapulaire d'or.

Publié dans Reseñas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article