ARLES: Les "Piedras Rojas" s'entraînent pour la féria pascale

Publié le par Laurent Deloye

Un des derniers venus dans le giron de l'Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat n'en est pas le moins actif. Patrick Laugier a décidé de mettre tous les atouts de son côté à la poursuite du but qu'il s'est fixé : Produire sur le sol français des toros de combat de qualité, en espérant intéresser, à terme les vedettes de l'escalafon.
Dans son petit paradis du Mas de l'Ilon, à Arles, Patrick Laugier, amoureux de la nature, essaie donc de concilier passion et impératifs économiques. Mais que l'on ne se méprenne pas, ici, on aime le toro qui sert. On aime le partenaire pour lequel la noblesse est la quintessence de la bravoure, qui permettra au maestro de briller et de couper des oreilles, si seulement il prend la peine de mettre la jambe et de toréer. Il ne saurait être question de faiblesse ou de soseria.
Après avoir mené de front deux fers d'origine Marques de Domecq (Piedras Rojas) et Cebada Gago (Paradis), Patrick Laugier s'apprête à accueillir sur ses terres une cinquantaine de bêtes achetées à Sanchez Arjona, de pure origine Juan Pedro Domecq.
C'est pour toutes ces raisons que nous avons décidé de suivre pas à pas, les progrès et les vicissitudes de cet élevage au ganadero atypique, fort en gueule, mais tellement attachant.

Publié dans Elevages

Commenter cet article